Artiste labellisé Maecene Arts


Actualités


André LABAN ou l'Aleph des profondeurs, rétrospective à Bordeaux

Maecene Arts présente une rétrospective de la vie et de l'oeuvre d'André LABAN à la salle Capitulaire de Bordeaux à l'occasion de la réédition de son livre La Passion du Bleu, vernissage le 9 mai. 

Une exposition pleine de surprises ...

André LABAN ou l'Aleph des profondeurs

A comme André, A comme Aleph, au commencement de tout …

Infos pratiques Bordeaux Tourisme

 

A la partie inférieure du tableau, vers la droite, je vis une petite sphère aux couleurs chatoyantes, la lumière du soleil qui répandait un éclat féérique, des images de rêve. Je compris que ce mouvement était une illusion produite par les spectacles vertigineux qu’elle renfermait, ces cercles enchainés. Le diamètre de l’Aleph devait être de deux ou trois centimètres, mais l’espace cosmique était là, sans diminution de volume. Chaque chose équivalait à une infinité de choses, parce que je la voyais clairement de tous les points de l’univers. Je vis les perspectives intercalées, polyphoniques des bleus, la mer. Je vis des yeux tout proches, interminables, qui s’observaient en moi comme dans un miroir, je vis l’épaisseur du temps, le passé intérieur, tous les miroirs de la planète et aucun ne me refléta. Je vis une eau semée d’astres, des continents disparus, poteries et amphores éparses sur le sable, les épaves les plus fabuleuses, la Sainte Victoire. Je vis le Monde du Silence, des ballets de poissons, le MOZART du Cinéma. Je vis la Méditerranée, l’Atlantique, la Mer Rouge, la Mer Noire … la magie des fonds, l’air du large. Je vis de convexes déserts et chacun de leurs grains de sable, je vis la nuit et le jour contemporain, je vis l’Aleph sous tous les angles, je vis sur l’Aleph la mer et sous la mer de nouveau l’Aleph, je vis mon visage et mes viscères, j’eus le vertige car mes yeux avaient vu l’inconcevable univers.

 

Marie-Hélène BARREAU MONTBAZET

Vice-présidente de Maecene Arts

Docteur en histoire de l'art

Maecene Arts réédite La Passion du Bleu et Des lames de fond ...

Dans le cadre du mécénat et de la mutualisation artistique, Maecene Arts vient de déposer à la BNF deux rééditions attendues d'André LABAN, La Passion du Bleu et Des lames de fond au fond de l'âme disponibles en ligne en exclusivité ...

André LABAN la peinture sous-marine


 

 

 

André LABAN est un pionnier de l’équipe COUSTEAU, il est aujourd’hui un peintre sous-marin de renommée internationale. Il vit près de Montauban.

 

 

 

Né à Marseille le 19 octobre 1928, il a embarqué en 1952 en tant qu'ingénieur chimiste à bord de la Calypso. Il a travaillé durant plus de 20 ans avec Jacques-Yves COUSTEAU. En 1953, il étudia la fabrication d’un caisson pour contenir une caméra de télévision pour l'émission "En direct du fond des mers", en Eurovision.

 

En 1956, c'est la sortie en salle du Monde du silence, film réalisé avec les caméras de cinéma 35 mm dessinées et fabriquées par André LABAN, Claude STRADA et Armand DAVSO. Le film reçoit la Palme d’or au Festival de Cannes et en 1957, aux États-Unis,  il remporte l'Oscar du meilleur film documentaire. De 1956 à 1966, il a été Directeur de l'Office français de recherches sous-marines, d'où provient, par exemple la soucoupe plongeante SP-350 Denise qu’il pilota. André LABAN s'est ensuite lancé dans le tournage des films de la série Odyssée de l'équipe COUSTEAU. Il en coréalisera deux (Bnf).

 En octobre 1965, il a passé trois semaines à 100 mètres de profondeur dans l'Expérience Précontinent 3 au Cap Ferrat. Six hommes y subissent la pression qu’exige cette expérience scientifique menée par l’équipe COUSTEAU. Première mondiale, aventure comparable par sa hardiesse aux vols habités dans l’espace, elle reste pour André LABAN le moment fort de sa vie de technicien des profondeurs.

 

 

Chef de cette mission, il jouait dans la maison sous-marine un rôle aux multiples facettes, à la fois scientifique et humain. Ayant effectué des plongées hors de l’habitacle, André LABAN a éprouvé le besoin de retranscrire ce que l’œil humain percevait. C’est ainsi qu’il se mit à peindre ses tableaux sous l’eau en 1966. Il a commencé ses séances entre 15 et 25 m de fond.

 

 

Mais au-delà des huiles, c’est à nouveau avec une caméra qu’il a remporté en 1996 la Palme d’or du festival mondial de l’image sous-marine d’Antibes pour son film "Iris et Oniris". 

 

LABAN a publié "La Passion du Bleu" ainsi qu'un album de dessins "Des lames de fond au fond de l'âme" réédités par Maecene Arts en 2018. "One Man Chauve" sorti en 2007 est un clin d'œil aux photographies humoristiques qu'il a réalisé de 1973 à 1983.

Son dernier film "Neptunia" a remporté le prix de l'humour au festival d'Antibes 2007. Filmé en Méditerranée, un capitaine malheureux croise sous la mer des personnages insolites.

André LABAN a élaboré en 2010 un "Dictionnaire des petits mots logiques". Cette nouvelle étymologie des mots est à l'image de l’homme, drôle et surprenante. Son dernier ouvrage est intitulé "On ne radine pas avec l'humour".

 

Il a été l'invité de l'émission la galerie France 5 en janvier 2014 puis du 20 heures de TF1 « Un homme remarquable » en septembre 2014 à l'initiative de l'association Maecene Arts dont il est un des artiste labellisés depuis 2013. Le reportage était consacré à la réalisation d'une toile sous-marine sur la côte bleue au large de Marseille.

 

André LABAN a fêté ses 50 années de peinture sous-marine au Parc des expositions de Paris en janvier 2015 lors du Salon de la plongée.

André LABAN a réalisé sa dernière plongée en Catalogne à l'Estartit en juillet 2015 lors d'un reportage de la TVE1. A cette occasion ont été réalisées ses deux dernières toiles sous-marines, un exploit à 87 ans.

 

Médiatique, homme au parcours exceptionnel, il a été reçu le 13 mai 2016 à Monaco par SAS le Prince Albert II. Il a témoigné le 28 mai 2016 de son aventure avec Jacques-Yves COUSTEAU au 13 heures de France 2.  

 

L'exposition d'André LABAN au Musée maritime de Barcelone de mai à septembre 2016 a accueilli plus de 55 000 visiteurs. André LABAN a rencontré en septembre 2016 Lambert WILSON et Pierre NINEY lors de l'avant première à Marseille du film de Jérôme SALLE "L'Odyssée".

 

Maecene Arts présentera Cour Mably du 8 au 21 mai 2018 une rétrospective de la vie et de l'oeuvre d'André LABAN en collaboration avec la Ville de Bordeaux.

 

Laurent CADEAU

Président de Maecene Arts

Premier auteur de l’article "André LABAN" (Wikipédia) 

André LABAN is a pioneer of the COUSTEAU team and an internationally famous underwater painter

 

Born in Marseille, October 19, 1928, Andre LABAN embarked in 1952 as the chemical engineer on board the Calypso. He  is a World-renowned French diver, photographer, author, and painter. Andre LABAN, was a pioneering member Jacques-Yves COUSTEAU's Calypso team, serving as chief engineer and diver. He developed early underwater cameras that were used in shooting The Silent World, which won an Oscar for Best Documentary in 1956.

Andre LABAN shot several films in the COUSTEAU Odyssey series, co-directed three, and his distinctive baldhead can been seen in several COUSTEAU films. From 1956-1966, he was Director of the French Office Underwater Search. From 1966, he began to paint his underwater images, which are internationally acclaimed and collected worldwide. In 1996 he won the Palme d’Or at the World Festival Underwater Images in Antibes, for his film, ‘Iris and Oniris.’ A collection of the photographs he produced from 1973 to 1983 has been published as ‘One Bald Man,’ released in 2007. Andre LABAN is the recipient of numerous international awards.

Андре Лабан - человек- легенда, в настоящее время известен всему миру как единственный художник, пишущий под водой.

Le médiatique André LABAN


Oeuvres, livres, dvd et T-Shirts disponibles