Artiste labellisé Maecene Arts


Actualités


Succès de l'exposition d'Alain GEGOUT à la Chapelle St Libéral à Brive

Alain GEGOUT le défiguratif


 

 

 

 

 

Alain GEGOUT est né le 9 décembre 1951 à Le Tholy, il vit et travaille près de Genève. Peintre et carnettiste depuis 1976, il est autodidacte et se dit animateur, agitateur de pigments, artiste "défiguratif" et l'art est pour lui un art trop sérieux pour être confié à des artistes. Alain est présent dans de nombreuses collections privées et publiques en France, Suisse, Suède, Belgique, Etats-Unis ... Il rejoint les artistes labellisés Maecene Arts en 2014.

Autoportrait 2014
Autoportrait 2014

 

 

 

 

Alain GEGOUT was born in 1951, he lives and works near Geneva. Alain is present in numerous private and public collections in Swiss, France, Sweden, Belgium, the United States ...

Alain GEGOUT, agitateur de pigments


L'art est pour lui un art trop sérieux pour être confié à des artistes, une référence à CLÉMENCEAU. Il se qualifie « d'agitateur de pigments ». Alain GEGOUT est un artiste atypique, un animateur d'une effervescence pleine d'humour, de jeux de langage pertinents, de calembours opportuns d'une insolente gaieté. Un « détournateur » formel qui pratique avec art l'auto dérision.

 

Il est présent dans de nombreuses collections privées et publiques en France, en Suisse, Suède, Belgique, Etats-Unis ...

Sa série des « Flo » est particulièrement remarquable. Flo est une déclinaison générique, la muse extra temporelle, métaphorique, d'une « tragédie humaine ». La forme humaine se dématérialise jusqu'à défigurer, disloquer le corps dans son idéal présumé de perfection, de proportion. Le corps défiguré laisse place aux sensations, à l'émotion, la texture de l'être, ses codes secrets.

 

Des irruptions de matière construisent ou reconstruisent ce que l'enveloppe corporelle cachait. Des épaisseurs, des transparences, couvrent sans recouvrir, une chair suggestive.

 

L'objectivité n'a pas sa place, on est dans le délire, une forme d'extase. Un combat de la forme qui cherche à transgresser la réalité du miroir, à saisir l'invisible beauté, l'intériorité extérieure, subversive, à travers des strates convulsives et sensitives. Des variantes formelles sous l'apparence de stèles, de menhirs de chair, de matières, à l'effigie d'une identité fantasmatique. Une sensualité érotique et subliminale.

 

Le corps est substance, essence, trace, métamorphose, ambiguïté volontairement déroutante, onirique.

 

Marie-Hélène BARREAU-MONTBAZET

Vice-présidente de Maecene Arts

Docteur en histoire de l'art

 

Les expositions et la presse


Moments choisis, les confidences et les rencontres d'Alain GEGOUT lors de son exposition 2018 à Brive